Exercices de Jo (bâton) pendant la pandémie de Covid 19

 La pratique à main nues est inenvisageable en raison des risques évidents de contamination qu’elle ferait courir. Par contre des exercices individuels de jo  (bâton de 1,28 m) en plein air (en bords de Loire par exemple) sont tout à fait possibles.

 

Voici quelques exercices de jo à pratiquer individuellement en plein air:

Par Nicolas Guilbert (4ième dan Aïkitaï Jutsu) : Les bases de la pratique du bâton (Jo)

Par Lewis Bernaldo de Quiros (6ième dan), chief instructor of Takemusu Kyokaï Nederlands: Kata de 13

Par Lewis Bernaldo de Quiros (6ième dan), chief instructor of Takemusu Kyokaï Nederlands: Kata de 31

Par Angelina Demilhanova (5ième dan)  de la Fédération d’Aikido Aikikai de la République kirghize: Kata de 31

Quelques exercices de jo à pratiquer en plein air (après la pandémie):

Par   Mihaly Dobroka (4ième dan Aïkikaï) and  Hiromi  Matsuoka (4ième dan) : Aikido Kumi Jo – Bases 1-5

Par   Mihaly Dobroka (4ième dan Aïkikaï) and  Hiromi  Matsuoka (4ième dan) : Aikido Kumi Jo – Bases 6-10

Par   Mihaly Dobroka (4ième dan Aïkikaï) and  Hiromi  Matsuoka (4ième dan) : Aikido Kumi Tachi – Bases

 

Jo CARDOT  (6ième dan) RTN du GHAAN de la FFAB, fut l’un des premiers enseignants d’aïkido en Pays de Loire

Exercices de jo par Jo Cardot (6ième Dan) RTN GHAAN FFAB

Un peu d’histoire:

On raconte qu’au XVII ième siècle à Edo,le samouraï Muso Gonnosuke  après avoir été vaincu en duel par le maitre bushi et célèbre escrimeur japonais Miyamoto Musashi, a cherché une arme suffisamment longue pour avoir un avantage d’allonge sur le sabre, mais assez courte pour rester plus maniable que les longues armes comme le bô (1,80m),le yari (2,50m) ou la hallebarde (naginata). Après plusieurs jours de méditation et de réflexion, Il a inventé le jo (1,28m) qui lui aurait permis de vaincre  Miyamoto Musashi  dans un second combat.

Aujourd’hui:

Pour nous le jo est un outil pédagogique qui permet de découvrir les notions de distance et de placement.

L’aïkijo est l’une des disciplines de l’aïkido. On distingue:

  • Les suburi qui sont des mouvements de base répétitifs, pratiqués seuls dans un but d’entrainement
  • Les katas qui sont des enchaînements de différents mouvements de base du jo, réalisés individuellement dans un but d’entrainement.
  • Les kumijos qui sont des katas réalisés entre Tori et Aïté (deux partenaires) afin de  réaliser la succession des différentes étapes d’un combat jo contre jo.
  • Le jodori où Aïté attaque avec le jo ce qui permet à Tori de pratiquer diverses techniques à main nues afin de le neutraliser;
  • Le jonage où Tori manipule le jo pour solliciter une saisie de Aité qu’il va alors projeter ou immobiliser à partir de cette saisie.

Ci-dessous les différentes étapes d’un kata de Jo, en dessins successifs:

Exercices de jo à travers un kata (une suite de mouvements qui se complètent)